[Bordeaux] - 20 novembre 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Bordeaux] - 20 novembre 2008

Message  coronarythief le Ven 21 Nov - 20:47

C'est encore tout frais... Une petite review viendra dés que possible.

Concert extra (je n'ai pas d'éléments de comparaison, puisque c'était mon premier d'EZ3, mais je crois que parfois, ce n'est pas nécessaire) dans le petit et très intime théatre Femina... Le son était vraiment excellent (de ma place, en tout cas: pas "aggressif" mais pas trop faible non plus) et les effets graphiques aussi... Et le public était parfait: très attentif et receptif, pas un bruit dans la salle ... bref, le rêve.

Le concert a aussi été filmé... J'espère qu'on aura des nouvelles, ça me plairait bien Very Happy
avatar
coronarythief

Messages : 6
Date d'inscription : 13/08/2008
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Bordeaux] - 20 novembre 2008

Message  Eowin le Ven 21 Nov - 21:00

coronarythief a écrit:Et le public était parfait: très attentif et receptif, pas un bruit dans la salle ... bref, le rêve.

Moi qui ai quelques points de comparaison, j'ai été sidérée, quand tu m'as si adorablement fait partager "Versus" , par le fait que ça brassait, ça faisait du bruit, ça hurlait (normal !) ... Puis, aux premières notes du xylo de Steph, j'ai entendu "chut !!!" et là ... plus un bruit, plus une parole, pas le moindre imbécile pour siffler ou hurler et cela durant toute la partie douce avec la voix d'Angélique !!! Rare !!!
avatar
Eowin
Admin

Messages : 616
Date d'inscription : 08/06/2008
Localisation : Entre Mont Blanc et Lac Leman

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Bordeaux] - 20 novembre 2008

Message  coronarythief le Dim 23 Nov - 19:04

Jeudi 20 décembre. Je savoure pleinement ce chiffre : 20. Le passage au pour de vrai

J’ai surement un peu peur, aussi. On arrive devant le Théatre Femina dix minutes avant l’ouverture : de là, on voit bien l’affiche de Battlefield, et le fameux corbeau-machine… Ca va bientôt commencer…

Théatre étroit et promesse d’un concert intime. Vite, les places. Pas trop près pour l’image et les lumières… Vers le milieu, c’est parfait… Et me voilà rassurée ... On y est.

[Dans un coin de la scène, Ian regarde le public avec son eternel sourire …]

Narrow Terrence fait son entrée en scène. Quatre cubes blancs, eux, leurs instruments. Très bon moment pour tout le monde : mélange de douceur et d’angoisse, une voix magnifique … Arrivée d’EZ3 pour trois morceaux plus « puissants ». Ils repartent … et nous font attendre le temps d’un petite entracte …

Adamantium nous arrive d’un coup. Contraste avec la douceur de Narrow Terrence, mais surtout plaisir d’entendre le morceau réinventé juste pour nous … Le public est enthousiaste, attentif : on reste silencieux jusqu’au bout … D’ailleurs les cris et autres bruits made-in-live ne sortiront de nos gorges qu’entre les morceaux, Versus mis à part …. Et comme a dit Eowin, pas un bruit dés que le son baisse …

Un silence presque religieux .. en tout cas très respectueux.

Le concert se poursuit, comme un voyage ; et nous visitons des contrées tantôt hostiles, tantôt d’une délicatesse irréelle… Flamboyant ou glacé, notre théatre suit des métamorphoses dignes de The Wedding..
Narrow Terrence revient pour trois morceaux superbes. Et un Spit On The Ashes merveilleux, accompagné de sa si délicate vidéo…

Apparait la machine-araignée de Break Or Die… Je n’avais jamais remarqué qu’elle évoluait ainsi, bois, métal ou fine comme de la dentelle…
Le public est intrigué (voire franchement curieux) face à la balle géante, transparente et quasi « magique » que nous envoie Stef… Nous sommes tous assis, mais les bras se tendent autant que possible !Les petites notes qui semblent en sortir ressemblent à des bulles qu’on éclate …

Arrive la « première fin » du voyage ... C’est à ce moment seulement que se lève le public ... Qui restera debout jusqu’à la fin, mais qui ne perdra pas ses bonnes manières (comme l’a entendu Eowin ! Wink ) !
Puis Versus , et enfin Wagma … Qui est clôt par le FAMEUX coup de StePH … je suis sonnée …

Poitiers, pas sans moi !!
avatar
coronarythief

Messages : 6
Date d'inscription : 13/08/2008
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Bordeaux] - 20 novembre 2008

Message  coronarythief le Sam 7 Fév - 20:15

Finalement, j'y suis bien allée, à Poitiers Very Happy

Une review du concert au Théatre Femina, à Bordeaux ... [Mon concert ]
Sympa car vu par un "oeil neuf":

"Le cadre était presque solennel, en tout cas plutôt surprenant pour un groupe comme Ez3kiel. Et lorsque j'arrive devant la salle, outre la très bonne surprise de retrouver Thomas (site du mister ici !), le public semble plutôt original pour le Fémina (quoique, dans le fond, je n'en sais rien : ce ne sont peut-être que des préjugés !). Les places sont assises, ce qui entraîne un remplissage un peu lent, mais finalement, j'apprécie plutôt les fauteuils du théâtre, pourtant bien avancés en âge.

En première partie, Narrow Terence...Je ne vais pas y aller par quatre chemins : c'était fantastique, parmi ce que j'ai entendu de mieux cette année en concert. Ils sont quatre, un guitariste et chanteur, un autre qui joue le même rôle ainsi qu'un batteur et une violoniste (+ quelques claviers). Mais tout ça, c'est anecdotique, vide de sens. Ca ne dit rien sur eux et leur musique, au confluent de nombreuses influences, du blues, du jazz gras, du noisy, du post-rock.


Cela ne dit pas non plus comment le groupe arrive à faire rebondir ses chansons, qui passent du calme à la tempête en un éclair, qui agressent quand 30 secondes avant le violon vous caressait encore. Le chanteur blond (la honte...je ne peux en dire plus) a une voix surpuissante, presque de métal bien dark ou alors d'un Tom Waits fraîchement imbibé de whisky : quand il passe à la batterie, pas de problèmes, la frappe est lourde et précise. Le leader (appelons-le ainsi) joue de sa gratte à merveille, souvent fort et agressif, il participe au chant, quand le placide batteur empoigne parfois une guitare..bref, tout le monde partage, sauf la violoniste, qui joue de son instrument comme un magnifique trait d'union entre les autres instruments. Après un certain nombre de leurs morceaux à eux, ils sont rejoints par les gars d'Ez3kiel, avec qui ils ont collaboré le temps d'une création : harder, faster, better, stronger ! Encore une chanson, et c'est hélas fini. Une belle grosse claque, complètement hallucinante : comment quatre jeunes gens peuvent-ils jouer aussi fort, bien, aussi classe ? C'en est bluffant...du niveau des regrettés Jack the Ripper !

Ez3kiel succède à Narrow Terence peu de temps après : la mise en place est relativement rapide, malgré tout l'attirail du groupe. Ils disposent d'une toile derrière eux qui eur permet de projeter toutes sortes d'images : c'est principalement le dernier opus, "Battlefield", qui est à l'honneur. Je ne connaissais que peu Ez3kiel avant ke concert, mais le mélange dub / métal / post rock est très bien dosé. Ils font preuve d'une énorme énergie, souvent articulée autour de deux batteries, sur lesquels ils cognent allègrement. Le claviériste n'est pas en reste, sur ses deux monstres, il saute comme un dingue après avoir lancé ses séquences. Bref, le son est souvent très lourd, mais jamais lourdingue : comme en plus ils ont beaucoup de petits gadgets (comme cette animation synchronisée sur les deux batteries, ou le ballon dans le public qui fait des sons à chaque fois que le public le fait rebondir), la musique se transforme en une sorte de transe hypnotique, mi-sauvage mi-électronique, mi-métalleuse : et oui, dans Ez3kiel, il y a trois moitiés. Ce qui marque aussi, c'est qu'ils sont très démonstratifs sur scène, sautant sur leurs instruments (la maîtrise du claviériste !) et plus généralement essayant au maximum de stimuler le public, assis en plus. Deux autres titres seront joués en rappel, avec un public debout, pour d'anciens titres plus connus (je le devine à l'oscillation généralisée du public...justifiée par leurs rythmiques hypnotiques).

L'impression générale est donc excellente, avec une affiche cohérente et dans un cadre finalement très adapté (et une superbe acoustique, à signaler). Les deux univers des groupes étaient assez différents, mais au final, ça collait parfaitement et donc, ça donne ça : un super concert !"


http://crystal-frontier.blogspot.com/20 … el-le.html
avatar
coronarythief

Messages : 6
Date d'inscription : 13/08/2008
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Bordeaux] - 20 novembre 2008

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum